Cinema 2: The Time-Image / Cinéma 2: L’Image-temps

Author: 
Deleuze, Gilles

Cinema 2 completes the major reassessment of Cinema 1. Drawing on the philosophy of Henri Bergson, this volume offers a fascinating analysis of the representation of time in film and the cinematic treatment of memory, thought and speech. Deleuze uses examples from major filmmakers such as: Robert Bresson, Sergei Eisenstein, Federico Fellini, Jean Luc Godard, Alfred Hitchcock, Buster Keaton, Akira Kurosawa, Fritz Lang, Pier Paolo Pasolini, Roberta Rossellini, François Truffaut, Orson Welles.

Comment l’image-temps surgit-elle? Sans doute avec la mutation du cinéma, après la guerre, quand les situations sensori-motrices font place à des situations optiques et sonores pures (néo-réalisme). Mais la mutation était préparée depuis longtemps, sous des modes très divers (Ozu, mais aussi Mankiewicz ou, même la comédie musicale).
L’image-temps ne supprime pas l’image-mouvement, elle renverse le rapport de subordination. Au lieu que le temps soit le nombre ou la mesure du mouvement, c’est-à-dire une représentation indirecte, le mouvement n’est plus que la conséquence d’une présentation directe du temps : par là même un faux mouvement, un faux raccord. Le faux raccord est un exemple de “coupure irrationnelle”. Et, tandis que le cinéma du mouvement opère des enchaînements d’images par coupures rationnelles, le cinéma du temps procède à des ré-enchaînements sur coupure irrationnelle (notamment entre l’image sonore et l’image visuelle).

C’est une erreur de dire que l’image cinématographique est forcément au présent. L’image-temps directe n’est pas au présent, pas plus qu’elle n’est souvenir. Elle rompt avec la succession empirique, et avec la mémoire psychologique, pour s’élever à un ordre ou à une série du temps (Welles, Resnais, Godard ...). Ces signes de temps sont inséparables de signes de pensée, et de signes de paroles. Mais comment la pensée se présente-elle au cinéma, et quels sont les actes de parole spécifiquement cinématographiques?

Original publication: Editions de Minuit, 1985.

Citation: 
Deleuze, Gilles. Cinema 2: the Movement-image. London: Continuum, 2005. Translated by Hugh Tomlinson and Robert Galeta